Transitions autobiographiques

Mémoire de Master 2 Études sur le genre

Contexte et projet

Couverture de l'Étiquette de Barbara Buick

J’ai soutenu en 2022 un mémoire en « Études sur le genre » consacré à deux autobiographies de femmes transgenres publiées dans les années 1970 en France.

À travers l’analyse de L’Étiquette de Barbara Buick (La Jeune Parque, 1971) et de Travelling : un itinéraire transsexuel de Kathy Dee (Belfond, 1975), ce mémoire cherchait à explorer les raisons qui pourraient expliquer la prédominance à la fois temporelle et quantitative du recours à l’autobiographie dans le champ de la littérature trans à partir du milieu du XXe siècle mais aussi les points de tension entre l’écriture d’une autobiographie par un·e autobiographe trans et la définition de ce genre d’un point de vue global.

Cette recherche m’a donc amené à analyser les liens entretenus entre le projet autobiographique à l’origine des œuvres étudiées et la transition des autobiographes.

Je me suis aussi interrogé sur la portée et l’universalité de ces récits autobiographiques de personnes trans : ceux-ci supposent-ils de la part des autrices une volonté de dénoncer un statut social et des discriminations vécues communes aux personnes trans ou s’agit-il seulement du récit d’un parcours individuel ?

L’étude des œuvres impliquait donc des allers-retours constants entre l’analyse littéraire des textes et la prise en compte du statut social des personnes trans dans les années 1950 et 1960.

Conclusions

Mes analyses révèlent l’importance accordée par les autrices à l’écriture de leur autobiographie, en parallèle de leur transition et ce, quelle que soit la forme prise par celle-ci dans les œuvres. L’écriture d’une autobiographie peut alors être, dans une certaine mesure, conçue comme partie intégrante de leur transition de genre.

Inversement, cette transition influence les choix narratifs et structurels des autrices, leurs choix pouvant être mis en relation avec leur conception respective de leur transidentité : la linéarité du récit dans L’Étiquette va de pair avec l’idée développée par Barbara Buick qu’elle a toujours été féminine, tandis que le fait que Kathy Dee s’inspire dans Travelling du flux de conscience rejoint sa perception de sa transition comme le passage d’une identité masculine à une identité féminine, après une période de co-occurence de ces deux identités.

Cette dimension personnelle du projet autobiographique ne doit cependant pas faire oublier une autre justification de la publication de ces récits par leurs autrices : celles-ci démontrent également qu’elles souhaitent offrir un point de vue personnel sur les conditions d’existence des personnes trans en un lieu et en une période données.

Consultation du mémoire

Pour en savoir plus sur mes analyses et sur les œuvres en elles-mêmes, ce mémoire est intégralement et librement accessible en téléchargement sur le catalogue de Big Tata.



Citer ce billet
Alban Marchier-Jamet (2023, 22 juin). Transitions autobiographiques. Transitions littéraires. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uu25

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search